Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

L’œsophagectomie trans hiatale (OTH) pour cancers et dysplasies sévères de l'œsophage : indications et résultats préliminaires à propos de 15 cas.

Introduction : Matériel et méthodes: Résultats : Conclusion: L'oesophagectomie transhiatale expose moins aux complications respiratoires avec une survie identique aux autres techniques d'oesophagectomie. Nous évaluons les indications et les résultats de cette technique dans cette étude. Nous avons réalisé une étude prospective continue entre Janvier 2010 et Janvier 2014 portant sur 15 cas d'oesophagectomies transhiatales avec oesophagoplastie gastrique. Cette étude a été réalisée au Service de Chirurgie Générale du Centre Hospitalier et Universitaire Aristide le Dantec de Dakar. Ont été inclus les cas de cancers et lésions dysplasiques sévères de l'oesophage jugés résécables chez des malades opérables. Nous avons étudié les indications de l'OTH et les résultats préliminaires. Il s'agissait de 09 hommes et 6 femmes avec un âge moyen de 41,3 ans. Le délai moyen du diagnostic était de 4,4 mois. La dysphagie était le principal motif de consultation. Les tumeurs ulcéro-bourgeonnantes étaient les plus fréquentes à la F.O.G.D (09 cas). A l'histologie, le carcinome épidermoïde était la lésion la plus retrouvée (09 cas). Toutes les tumeurs ont été jugées résécables sur la base de la TDM thoraco-abdomino-pelvienne. La durée moyenne d'intervention était de 3h 30mn. Les complications opératoires étaient dominées par les fistules anastomotiques d'évolution favorable. La durée moyenne d'hospitalisation était de 11,5 jours. Le stade II b était plus fréquent à l'analyse des pièces opératoires. Le traitement adjuvant comportait une radio-chimiothérapie (10 cas) et une chimiothérapie (02 cas). La mortalité opératoire a concerné 1 patient. La médiane de survie était de 15,6 mois (3 mois- 30 mois). Neuf patients sont en vie. La survie était de 53% à 1 an et de 20% à 2 ans. L'OTH reste une bonne technique dans la prise en charge des cancers de l'oesophage. Nous poursuivons cette étude pour avoir un résultat plus significatif.


Auteur(s) : M CISSÉ, O THIAM, AO TOURÉ, M SECK, ML GUÈYE, I KONATE, O KA, M DIENG, CT TOURÉ
Pages : 1902-1907
Année de publication : 2015
Revue : J AFR CHIR DIGEST
N° de volume : 15
Type : Article
Mise en ligne par : CISSE Mamadou