Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Prise en charge des fistules entéro-cutanées post-opératoires au Service de

Le but de notre étude était de rapporter notre expérience dans la prise en charge des fistules entéro-cutanées post-opératoires (FECPO). Il s’agissait d’une étude rétrospective qui s’est déroulée au CHU A Le Dantec sur 10 ans (2000- 2010). Les critères d’inclusion étaient les patients qui présentaient une FEC PO durant la période d’étude. Les paramètres étudiés étaient les suivants : le terrain, l’intervention initiale, les circonstances de découverte, le délai d’apparition et les caractéristiques de la FEC PO, l’évolution sous traitement médical, les indications et les résultats du traitement chirurgical. Ont été inclus dans l’étude 25 patients d’âge moyen de 30 ans. Il s’agissait de 17 hommes et de 8 femmes avec un sex-ratio de 2,1. Six patients (24%) avaient au minimum un antécédent de laparotomie. Sept cas de dénutrition (28%) ont été notés. L’intervention initiale concernait le grêle dans 40% des cas et le côlon dans 32% des cas ; elle avait été réalisée dans un contexte d’urgence chez 17 patients (68%). Des incidents et difficultés opératoires avaient été rapportés chez 7 patients (28%). Les circonstances de découverte de la fistule étaient à type d’écoulement anormal de liquide digestif à travers l’incision dans 72% des cas. Les fistules étaient semi-précoces dans 56% des cas ; elles étaient iléales dans 13 cas (52%), et de bas débit dans 19 cas (76%). Sous traitement médical, 15 patients (60%) avaient évolué vers une guérison spontanée. Un traitement chirurgical était indiqué chez 9 patients (36%) avec évolution favorable dans 66 % des cas. La mortalité globale était de 12% (n=3), par défaillance multi viscérale. Dans notre service, les FEC PO sont surtout des complications du sujet jeune, de type semiprécoce, de siège invariablement iléal et colique, à bas débit et à trajet latéral qui guérissent majoritairement soustraitement médical dans un délai moyen de 3 semaines. Le traitement chirurgical est surtout indiqué devant le sepsis intra abdominal qui explique la mortalité rapportée.


Auteur(s) : CISSÉ M, TOURÉ AO, SECK M, THIAM O, GUÈYE L, KA I,
Pages : 5-9
Année de publication : 2013
Revue : Revue Africaine de Chirurgie et Spécialités
N° de volume : 3
Type : Article
Mise en ligne par : CISSE Mamadou