Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Appropriation d’un nouveau protocole antipaludéen au Sénégal : Le Traitement Préventif Intermittent (TPI) couplé au Programme Elargi de Vaccination (PEV) »

Cet article documente le processus de mise en oeuvre du Traitement préventif intermittent TPI), une stratégie de prévention du paludisme dont l’administration est couplée au Programme élargi de vaccination (PEV) dans les services de santé, les réactions des prestataires, des populations et leurs facteurs explicatifs. Les résultats montrent que l’absence de connaissances adéquates à propos du TPI n’a pas empêché son appropriation par les communautés, dans la mesure où les perceptions lui accordent une valeur pratique et l’intègrent dans les besoins ressentis. C’est pourquoi les enfants ont reçu, dans la grande majorité, les médicaments administrés. Certains comportements en décalage s’expliquent plus par des contraintes, des insuffisances du système de santé et de vaccination que par un refus. Chez les prestataires de soins, l’information a été plus disponible du côté les infirmiers étatiques. Cependant, les processus de détournement et les attitudes d’indifférence étaient plus visibles chez ces derniers. En définitive, l’utilité trouvée à la mesure, les contraintes des environnements professionnels et sociaux dans lesquels évoluent les prestataires, ont déterminé les types de comportements ou usages de cette dernière. Cela montre que l’innovation thérapeutique, au-delà de ses dimensions biomédicales et technologiques, est, une fois soumise à application dans les services de santé, enchâssée dans des réalités professionnelles, individuelles qui influencent les conditions et les modalités de sa mise en oeuvre et de son appropriation par les prestataires et les bénéficiaires.


Auteur(s) : Faye S., Ndiaye JL, BA S., Gaye O.
Année de publication : 2011
Revue : SociologieS,
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Sylvain Landry Birane