Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Maladie parodontale et affections cardio-vasculaires en milieu hospitalier à Dakar.

Longtemps considérées comme des maladies des pays industrialisées, les affections cardio-vasculaires sont en augmentation dans les pays en développement. Aujourd’hui, il est bien admis que les cardiopathies occupent une place importante dans la morbi-mortalité des populations africaines. L’objectif est de rechercher une association entre la maladie parodontale et les affections cardio-vasculaire. Cette étude cas/ témoins a été réalisée dans le Service d’Odontologie de l’hôpital Aristide le Dantec auprès de 169 sujets (90 cas et 79 témoins). Les variables de l’étude étaient formées par les données socio-économiques (âge, sexe, niveau d’instruction, catégorie socio- professionnelle), l’état parodontal (indice de plaque, indice gingival, profondeur de poche et perte d’attache clinique). Toutes ces données ont été analysées par la méthode de la régression logistique. Malgré des indices de plaque moyen identiques, l’inflammation gingivale, les profondeurs de poches étaient plus importantes chez les malades : indice gingival= 1,4±0,1 contre 0,58 ±0,1 chez les témoins ; profondeur de poche= 1,7± 0,2 mm (cas) contre 1,1±0,2mm (témoins) p? 0,001. La maladie parodontale (l’inflammation gingivale et profondeur de poche) apparaît comme un facteur de risque de la maladie cardiaque : OR inflammation= 1,13 IC [1,09-2,37] ; OR profondeur de poche=1,44 IC [1,26-3,18].


Auteur(s) : SECK-DIALLO A, DIOUF A, BENOIST HM, DIOP O, SARR M, SEMBENE M, DIALLO PD..
Pages : 193-200
Année de publication : 2010
Revue : Journal de Parodontologie & d’Implantologie Orale
N° de volume : 29(3)
Type : Article
Statut Editorial : Trimestriel
Mise en ligne par : SECK Adam Awa Marie