Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Renaître dans sa langue: écrire la littérature orale, écrire en langues nationales

L’on a beaucoup épilogué sur la renaissance africaine. On a, de ce fait, surestimé le rôle de la négritude dans ce processus. Si cette idéologie a joué sa partition dans la prise de conscience et l’affirmation de l’identité culturelle, elle n’en a pas moins été extravertie: ses animateurs écrivaient en français ou en anglais, langues étrangères. Cet article veut démontrer que, comme le pensait Cheikh Anta Diop, la renaissance africaine sera littéraire et en langues nationales ou ne sera pas.


Auteur(s) : 1.KEITA, Abdoulaye
Pages : pp.1-21
Année de publication : 2014
Revue : Ethiopîques
N° de volume : n°92, 1er semestre
Type : Article
Mise en ligne par : KEITA Abdoulaye