Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Hyperhomocystéinèmie et diabète de type 2

Objectif : L’objectif de cette étude était d’évaluer le statut plasmatique en homocystéine chez des patients diabétiques de type 2 et de le comparer à une population témoin. Méthodes : Notre étude qui s’est déroulée du 02 mai au 30 aout 2012 a porté sur 85 sujets dont 40 diabétiques et 45 témoins. Ces sujets ont bénéficié chacun d’un prélèvement sanguin veineux recueilli sur un tube contenant du fluorure de sodium pour le dosage de la glycémie et un tube sec pour le dosage des autres paramètres biologiques incluant la créatinine, le bilan lipidique et l’homocystéine. L’homocystéine a été dosée par la méthode FPIA et les autres paramètres biochimiques par des méthodes enzymatiques. Résultats : Nous avons retrouvé des taux d’homocystéine significativement plus élevés chez les sujets diabétiques (15,42?mol/l±4,06) comparés aux témoins (11,43 ?mol/l ± 3,74). Conclusion : Nos résultats suggèrent que l’hyperhomocystéinémie doit être pris en compte dans la recherche de facteurs de risque cardio-vasculaire chez le diabétique de type 2.


Auteur(s) : CISSE F1, DIALLO F1 , DIATTA A1, NDIAYE A1 , SAMBA A1, THIAM S1 , SARR GN1, SALL ND1, TOURE M1
Pages : 9-12
Année de publication : 2015
Revue : revue du Cames
N° de volume : 3 (1)
Type : Article
Mise en ligne par : CISSE Fatou