Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Profil clinique et évolutif des lésions de la peau et des parties molles chez les diabétiques en 2017 à la salle de pansement du Centre Marc Sankale de Dakar 32, 209, 29/04/2019

Introduction: le but de notre étude était de déterminer le profil clinique et évolutif des lésions de la peau et des parties molles des sujets diabétiques suivis à la salle de pansement. Méthodes: il s'agissait d'une étude observationnelle descriptive et analytique menée du 1er janvier au 31 décembre 2017 à la salle de pansement du centre Marc Sankale de Dakar. Notre étude a porté sur les sujets diabétiques ayant consultés à la salle de pansement. Résultats: au total, 37173 actes de soins ont été enregistrés au centre Marc Sankale. Les activés de soins à la salle de pansement représentaient 16418 cas soit une prévalence de 14,16%. L'âge moyen était de 56,6 ± 12 ans et le sex ratio (H/F) de 0,88. Le diabète de type 2 prédominait (78,97%) et la durée moyenne du diabète était de 8,06 ± 7,9 ans. La glycémie capillaire moyenne était de 2,4 ± 1 g/l. La neuropathie diabétique était présente chez 72,33% des cas. Les lésions se situait aux membres dans 93,98% (1185 cas). Les lésions les plus représentatives étaient l'ulcère (46,76%), l'abcès (13,46%), le phlegmon (13,20%), la gangrène (8,41%), l'érysipèle (3,78%), le mal perforant (3,53%), l'intertrigo (3,95%). Les lésions étaient infectieuses (61,41), non infectieuses (33,50%), vasculaires pures (1,57%) et Mixtes (3,70%). Sur les 1189 patients 7,57% avaient présentés une ostéite. Les germes retrouvés étaient des bactéries grams positifs (12,70%), grams négatifs (23,80%). L'amputation était corrélée à la topographie de la lésion (p=0.00), au type de lésion (p=0.000), à l'ancienneté du diabète (p=0,02), au type de diabète (p=0,008), à la présence d'ostéite (p=0,006). L'amputation etait mineur (43,33%), et majeur (37,43%). Nous avons enregistré 70 décès (5,89%). Conclusion: les lésions de la peau et des tissus mous restent dominées par le pied diabétique. La mortalité est non négligeable et le risque d'amputation était statistiquement corrélé à la topographie, au type de lésion, à l'ancienneté et le type de diabète et à l'existence d'ostéite.


Auteur(s) : Diallo I M, Diédhiou D, Sow D, Ndour M A, Barrage A L, Ka-Cissé M, Sarr A, Ndour Mbaye M
Pages : 1 -11
Année de publication : 2019
Revue : Pan African Medical Journal
N° de volume : 32
Type : Article
Mise en ligne par : NDOUR Ndèye Maïmouna