Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les pneumopathies nosocomiales acquises sous ventilation mécanique en unité de neuroréanimation : incidence, profil bacté-riologiques et traitements

Les PNAVM sont fréquentes en neuro-réanimation et surviennent le plus souvent de façon tardive (72%). L’inhalation bronchique est res-ponsable de sa survenue dans 42% des cas. Les principaux germes responsables des PNAVM sont Klebsiella pneumoniae, Pseudomonas aeruginosa et Acinetobacter spp dans respectivement 36, 30 et 20% des cas. Lutter de façon efficace contre les infections nosocomiales en réanimation n’est pas une gageure, seulement les mesures préventives doivent s’ inscrire dans une politique globale de lutte contre les infections nosocomiales au sein d’ un comité de lutte hospitalier avec des moyens suffisants et un service de microbiologie performant. La prévention passe par des mesures simples : l’hygiène des mains avec utilisation régulière des solutions hydro-alcooliques et la réalisation aseptique de gestes invasifs tels que l’intubation et l’aspiration tachéales


Auteur(s) : BAH MD, NDIAYE PI , BARBOZA D, LEYE PA, TRAORE MM, GAYE I, BA EB, DIOP EN, BELEM F, BEYE MD, KANE O, DIOUF E.
Pages : 207-213.
Année de publication : 2015
Revue : Dakar Med.
N° de volume : 60 (3) :
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Elisabeth