Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Champ épistémique des travaux des géographes Paul Pélissier et Cheikh Ba : entre complémentarités, recoupements et débordements disciplinaires

Cet article s’intéresse à la manière dont Cheikh Ba, géographe africain, a redéfini la frontière tracée par la géographie africaniste de Paul Pélissier, son maître. Il analyse les contenus de leurs thèses, bibliographies, appels de références et correspondances afin de circonscrire leur champ épistémique. Il s’agit de caractériser la circulation des savoirs et d’analyser leur rapport différencié aux systèmes politiques colonial et postcolonial et à la discipline géographique. Les résultats montrent que Paul Pélissier et Cheikh Ba ont respectivement investi, environ un demi-siècle durant, de 1951 à 2000, les deux grands objets de la géographie rurale au Sénégal : l’agriculture et l’élevage. Même si on observe une identité problématique et thématique partagée par ces deux chercheurs, leurs approches diffèrent. La géographie politique, la géopolitique et la prise en compte de l’ensemble des échelles et temporalités ont constitué les marques de renouveau portées par Cheikh Ba comme empreinte proprement africaine à sa démarche.


Auteur(s) : Mamadou Bouna TIMERA, Momar DIONGUE, Papa SAKHO, Abdoulaye DIAGNE, Aminata NIANG-DIÈNE
Pages : 169-189
Année de publication : 2018
Revue : Cahiers de géographie du Québec
N° de volume : Volume 62 numéro 175, avril 2018
Type : Article
Mise en ligne par : NIANG Aminata