Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Villes à l’assaut des Forêts Classées de la triurbaine Dakar- Thiès -Mbour

Les forêts de la triurbaine, toutes classées avant l’indépendance répondaient, pour la plupart, à des objectifs de protection et de production. Jadis riches en espèces fauniques et floristiques, celles de l’espace Dakar-Thiès-Mbour s’amenuisent de jour en jour, face à une densification urbaine accrue ; elles font l’objet de convoitises de la part des populations riveraines et d’ailleurs. Elles abritent aussi de nombreuses infrastructures : carrières, cimenteries, forages pour l’alimentation en eau de Dakar, exploitations agricoles, usines, etc. Il en ressort que la satisfaction des besoins les plus pressants se fait au détriment des espaces boisés. Ces multiples occupations ont produit de profondes et brutales mutations qui se manifestent par une perte de productivité et de diversité biologique, une réduction par émiettement de la surface des forêts classées. L’occupation du sol de ces dernières aboutit à un paysage modifié, donnant l’impression d’une éradication par la ville, alors que la forêt devrait être une partie intégrante de la ville. Devant les perspectives qui se dessinent sur l’axe Dakar Thiès Mbour, il s’avère plus que nécessaire de conserver les quelques milliers d’hectares de lambeaux de forêts résiduelles. Une véritable politique de foresterie urbaine s’impose dès lors, pour sauvegarder les formations forestières et les rendre conformes aux exigences de villes durables.


Auteur(s) : Agnes Daba Thiaw
Pages : 293
Année de publication : 2018
Revue : La recomposition des espaces urbains et periurbains face aux changements climatiques en Afrique de l'Ouest
N° de volume : Special
Type : Article
Mise en ligne par : THIAW Agnès Daba