Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Surmodernité et représentation de l’altérité dans Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye »

En dehors de son rapport à l’individualité (identité égologique), l’altérité – en tant que dépassement de soi – est pensable également dans Trois femmes puissantes de Marie Ndiaye en relation avec deux autres catégories : l’espace et l’histoire (des personnages). Elle s’y déploie dans un mouvement qui entraine ces trois catégories dans les limites de « l’excès » qu’il faut se garder de lire seulement du point de vue stricto sensu du « trop », mais qu’il y a lieu aussi d’envisager dans le sens du « moins ». En cela, la représentation de l’altérité chez Marie Ndiaye recoupe la notion de « surmodernité » développée par Marc Augé pour décrire certaines tendances majeures caractéristiques de notre monde contemporain.


Auteur(s) : Abdoulaye DIOUF
Pages : pp. 729- 743
Année de publication : 2019
Revue : Les Éditions Balafons
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Abdoulaye