Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« La scène narrative dans le roman de Marguerite Yourcenar : une scénographie de la paratopie »

À partir de la pensée du continuum fondatrice des théories sur la postmodernité, nous montrons dans notre article « La scène narrative dans le roman de Marguerite Yourcenar » que le récit yourcenarien est structuré par la scénographie de la paratopie. En partant des travaux de Dominique Maingueneau, l’analyse débouche sur trois résultats majeurs : les personnages yourcenariens transcendent toutes les formes d’étanchéité identitaire (sexuelle, sociale, familiale, etc.), faussant de la sorte « l’ordre du discours » au sens foucaldien de ritualisation du discours qui détermine la qualification des sujets parlants (leurs rôles, gestes et comportements qui accompagnent le discours) et déstabilisant les principes de partage et de rejet à partir desquels le philosophe français a défini la notion. Cette posture paratopique dans le roman yourcenarien, constitutive de sa « vision du monde », affecte aussi la topographie (les personnages investissent des lieux périphériques et des seuils) et la chronographie (celle de l’éternité qui défie toute fixité en plaçant le personnage dans l’entre-deux amphibole de la vie et de la mort).


Auteur(s) : Abdoulaye DIOUF
Pages : pp.93 - 111
Année de publication : 2016
Revue : Société Internationale d’Études Yourcenariennnes (SIEY)
N° de volume : Bulletin n°37
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Abdoulaye