Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

EFFET DES EXTRAITS DE FEUILLES DE DES SEMENCES DE MIL (PENNISETUM GLAUCUM

Parmi les spéculations cultivées, le mil occupe une place prépondérante, fait partie des cultures pluviales les plus importantes dans le monde et constitue une des céréales de base de l’alimentation des populations sénégalaises (Noba, 2002). Toutefois, depuis quelques années, la zone du bassin arachidier, principale zone de production au Sénégal, connait des contraintes à la production qui s’accentuent d’une année à l’autre. épartement de Biologie Végétale, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, BP 5005, DakarAinsi, les rendements de mil à l’hectare sont devenus très faibles et dépassent rarement 600 kg/ha au Sénégal (ISRA, 1975). Parmi les contraintes qui il y’a celles d’ordre abiotiques (climatiques, édaphiques, techniques et économiques) et celles d’ordre biotiques (maladies, adventices) (Mbaye, 2013) les adventices sont le second facteur de la prod (Hernandez, 1978) et leur pression occasionne une perte de 50% ou plus des cultures (Fontanel, 1990). plus utilisée consiste au désherbage physique et à moindre mesure l’utilisation de désherbant chimiques. Le désherbage physique pose un problème de pénibilité et de moyens matériel. Les désherbants chimiques sont inaccessibles et poseraient un problème de pollution et de santé publique. la nature, certains arbres exercent le développement de la végétation herbacées et la microflore c’est le cas de Gliricidia sepium


Auteur(s) : Mboup Sokhna, Mbaye Mame. Samba, Sidybé Mamadou , Sylla Samba Ndao
Pages : pp.8010-8015
Année de publication : 2019
Revue : International Journal of Current Research
N° de volume : Vol. 11, Issue, 11, , November, 2019 DOI:
Type : Article
Mise en ligne par : SYLLA El Hadj Samba Ndao