Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Modèles mathématiques d’estimation et de prédiction de la capacité de performance au 10km d'Eiffage à Dakar.

RESUME : L'objectif de cette étude est de déterminer et de prédire la capacité de performance du coureur à 10 km des essais en laboratoire et sur le terrain. Les 10 km sont une distance suffisante pour être un défi, mais ils ne nécessitent pas une préparation aussi sérieuse et minutieuse qu'une course de marathon. Cela signifie que la fatigue musculaire reste un problème mineur d’autan plus que l'épuisement de la réserve de glycogène ne se produit pas. L’étude porte sur un nombre de vingt-sept (27) sujets, dont vingt (20) hommes et sept (07) femmes. Grâce à cette étude, nous avons pu évaluer certains des principaux déterminants de la performance parmi les facteurs physiologiques, biomécaniques et anthropométriques. La prédiction de la performance aérobie chez les coureurs d'endurance entraînés utilisant la vitesse aérobie maximale sur une distance de 10 km a été établie et des relations mathématiques entre la performance et les paramètres physiologiques et anthropométriques ont été établies. Les prédictions des performances en fonction des paramètres physiologiques et anthropométriques sont proches de 75%, voire 80% de corrélation. Mots clés : Performance, prédiction, vitesse maximale aérobie, modélisation ABSTRACT: The objective of this study is to determine and predict runner performance capability at 10 km from laboratory and field tests. The 10 km is a distance large enough to be a challenge but it does not require preparation as serious and thorough as a marathon race. This means that muscle fatigue remains a lesser problem caused by depletion of the glycogen store does not occur. The study is conducted on subjects of the number of twenty-seven (27) subjects including twenty (20) males and seven (07) females. Through this study, we have been able to evaluate some of the major determinants of performance among physiological, biomechanical and anthropometrical factors. The prediction of aerobic performance in trained endurance runners using the maximum aerobic speed over a distance of 10 km was made and mathematical relationships between performance and physiological and anthropometrical parameters were established. The predictions of the performances according to the physiological and anthropometric parameters are close to 75% or even 80% of correlation. Keywords: Performance, prediction, maximum aerobic speed, modeling


Auteur(s) : Seck Djibril, DIOUF Daouda, Mbagnick Senghor, Amadou Diouf et Mountaga Diop
Pages : 55-61
Année de publication : 2019
Revue : J. Rech. Sci. Univ. Lomé (Togo)
N° de volume : 21(4)
Type : Article
Mise en ligne par : SECK Djibril