Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Theoretical assessment of the impact of desert aerosols on the dynamical transmission of meningitidis serogroup A

Dans cette publication, nous nous sommes intéressés à un modèle mathématique pour la transmission dynamique de la méningite de type A (MenA) dans une situation endémique dans laquelle les facteurs suivants sont incorporés: les aérosols du désert, la vaccination contre MenA, le déclin de la vaccination et l'efficacité du vaccin. Nous avons constaté qu'au fil du temps, les individus sains et les porteurs sont de plus en plus sensibles à la fois au taux d'ingestion d'aérosols par les porteurs et au taux de transmission de MenA. Cela suggère l'influence préjudiciable de la contamination par les aérosols sur la persistance et la gravité de MenA pendant la saison sèche. Nos résultats sur la dynamique à long terme du système peuvent être résumés comme suit: - Nous avons calculé l'équilibre sans maladie et calculé le nombre de reproduction de base R0 qui représente un seuil important du modèle. - Nous avons prouvé qu'il existe un paramètre seuil ? tel que l'équilibre sans maladie est globalement asymptotiquement stable (GAS) à chaque fois que R0 ? ? ? 1, alors que lorsque ? ? R0 ? 1, le modèle présente le phénomène de backword - bifurcation. Nous avons également montré que lorsque R0> 1, l'équilibre sans maladie est instable et il existe un équilibre endémique unique qui est stable lorsque R0 est proche de l'unité. - Un mode de distribution des vaccins contre MenA, ainsi que leurs caractéristiques et certains seuils de couverture, a été introduit afin d'étudier l'effet de la campagne de vaccination et l'efficacité du vaccin. L'objectif principal d'un programme de vaccination est de réduire la prévalence de la maladie et de l'éradiquer à terme. Il a été démontré que le succès de l'éradication dépend du type de vaccin ainsi que de la couverture vaccinale. Des vaccins imparfaits peuvent ne pas empêcher complètement l'infection mais pourraient réduire la probabilité d'être infecté, réduisant ainsi le fardeau de la maladie. - Le rôle du vaccin parfait dans la bifurcation rétrograde a été étudié. Plus précisément, nous avons montré que là où le vaccin est parfait, l'equilibre sans maladie (DFE) est globalement asymptotiquement stable lorsque R0 ? 1, alors que lorsque R0> 1, il existe un équilibre endémique unique.


Auteur(s) : Alpha Oumar Bah, Mountaga Lam, Alassane Bah and Samuel Bowong
Pages : 1-35
Année de publication : 2019
Revue : International Journal of Biomathematics
Type : Article
Statut Editorial : Revue indexée et abstractée
Mise en ligne par : LAM Mountaga