Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Relations entre l’autorité coloniale de l’Afrique Occidentale Française (AOF) et les chefs religieux et coutumiers du Sénégal à la lumière des procès-verbaux des délibérations du Conseil Privé

Simple organe consultatif de l’autorité coloniale, le Conseil Privé a joué un rôle influent, voire déterminant dans beaucoup de décisions de celle-ci. Cela est en effet perceptible au travers de certaines correspondances entre l’administration coloniale et certains chefs religieux et coutumiers sénégalais. Les documents d’archives nous apprennent beaucoup sur les relations tantôt difficiles et mitigées, tantôt empreintes de compromis entre colons et autochtones. L’objectif de notre article est de tenter de donner, à travers quelques informations tirées du dépouillement d’un échantillon de procès-verbaux des délibérations du Conseil privé de l’AOF du Sénégal, un aperçu des éléments qui caractérisaient les relations entre le pouvoir colonial et les chefs religieux et coutumiers qui résidaient dans le territoire que l’on appelait « Sénégal et dépendances ».


Auteur(s) : Mor DIEYE
Pages : 257-269
Année de publication : 2020
Revue : Editions de l'EBAD
Type : Article
Mise en ligne par : DIEYE Mor