Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La lutte avec frappe au Sénégal : du jargon à la violence

L’article pose la problématique de la violence portée par un discours spécifique dans la lutte avec frappe au Sénégal et dans ses formes sportive et dérive. En effet, nous avons mis l’accent sur la violence légitimée et exprimée à la fois verbalement lors des corps à corps entre lutteurs, alors que celle illégitime des supporters imitateurs, audacieux et menaçants se produit dans et hors des stades. Cette dernière est l’aboutissement d’un processus qui commence par les injures, les batailles rangées et se termine par des affrontements physiques. En fait, de la signature de contrat au combat proprement dit, les vocables utilisés par les lutteurs pour s’adresser à leurs adversaires ou désigner les techniques de combats se rapportent à l’audace, la puissance, la force, la brutalité, la domination, l’ensanglantement, l’affaiblissement, etc. Dans l’écurie Balla Gaye, ils ont des fans et des supporters inconditionnels, imitateurs et audacieux qui sont prompts à traduire les vocables en actes dans les tribunes et hors des stades. Ainsi, se manifeste le caractère illégitime de la violence portée par les supporters pour avoir intériorisé le jargon va t’en guerre et les actes des lutteurs.


Auteur(s) : Souleymane Diallo
Pages : pp.29 à 38
Année de publication : 2019
Revue : ANADISS
N° de volume : N°27
Type : Article
Statut Editorial : Lettres et Sciences humaines
Mise en ligne par : DIALLO Souleymane