Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Post-colonialité et cartographie historique: la croissance dans l’espace de l’UEMOA et d’Europe du Sud (1960-2012)

Cet article analyse de manière succincte l’histoire économique de deux espaces qui semblent emprunter la même trajectoire : Celui de l’UEMOA et d’Europe du Sud. Une telle cartographie historique et macroéconomique nous permet, à travers un regard croisé, de comprendre le parcours des États ouest-africains et outre-Atlantique durant la période postcoloniale. L’évolution dissymétrique de leur croissance comparée, les fondements de celle-ci et les différentes phases qui ont marqué l’expansion économique de ces espaces permettent de disposer d’un indicateur central sur la base duquel, historiens et chercheurs peuvent formuler leurs évaluations dans un contexte ou le paradoxe croissance-progrès social est le moteur de plusieurs contestations. Confrontées à une crise économique et sociale majeure, aussi bien l’Afrique que l’Europe se sont inscrits dans un cadre institutionnel qui se veut de stopper les effets de la stagflation de manière simultanée depuis l’avènement de la croissance molle pour l’Occident et le surendettement pour le continent africain. La naissance des économies de transition suite à la fin des « Trente Glorieuses » n’enlève en rien les phases d’essoufflement des États qui, au lendemain du krach boursier de 1990, affichent un mouvement tendanciel qui propulse les pays attardés parce que disposant de plus de marge de manœuvre et de capacité de rattrapage.


Auteur(s) : Daouda DIOP
Pages : pp.61-100.
Année de publication : 2018
Revue : in Folo Folo, Revue des sciences humaines et des civilisations africaines
N° de volume : juin
Type : Article
Mise en ligne par : DIOP Daouda