Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

La superstition chez Plutarque : une maladie grave ?

La notion de superstition chez les auteurs grecs rentre dans la série des concepts dont la définition soulève beaucoup de questions. Au moins, elle peut y renvoyer aussi bien au respect de la divinité qu’à sa diabolisation. Si Plutarque semble ne pas s’excepter de cette manière de concevoir la ????????????? deisidaimonia, il appert de l’analyse de son œuvre que la superstition est davantage cette peur exagérée et maladroite des dieux. A ce titre, elle est une affection interne dont les causes ne sont pas reluisantes, qui impacte bien négativement sur la vie du superstitieux et la marche de la société, et dont il faut chercher les remèdes dans la philosophie ou la pratique philosophique surtout.


Auteur(s) : Stéphane Faye
Pages : 85-98
Année de publication : 2019
Revue : Revue sénégalaise d'Histoire
N° de volume : 9
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Stéphane