Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Les élèves du Sénégal et la norme du français écrit: analyse d'un corpus (première approche)

L’objet de cet article est de faire une description de caractéristiques grammaticales du français écrit d’élèves du Sénégal. La motivation qui a présidé à la volonté de procéder à cette étude est d’ordre empirique. En effet, ayant enseigné pendant une décennie dans des lycées du Sénégal et corrigé des copies de devoirs, de compositions et d’examens de BFEM et de baccalauréat, nous avons toujours remarqué des particularités dans leurs pratiques écrites en français. Ces spécificités relèvent de divers ordres : grammatical, lexical, sémantique, syntaxique, phonologique, morpho phonologique, morphosyntaxique, stylistique, etc. Nous nous proposons ici d’appréhender uniquement les caractéristiques verbales, et plus singulièrement l’accord du participe passé, de ce langage (d’autres spécificités feront l’objet d’études ultérieures). Ce travail s’inscrit ainsi dans le cadre de la description des français approximatifs d’Afrique francophone, et plus spécifiquement dans le domaine de la description d’un langage de jeunes. Il relève alors de la sociolinguistique interne et s’intéresse aux usages langagiers de jeunes Sénégalais. Notre ambition est de montrer la réalité linguistique du français au Sénégal : comment les élèves du Sénégal manient la langue française. Est-ce un usage respectueux de la norme scolaire enseignée à l’école ? Ce langage écrit a-t-il subi une influence des autres langues avec lesquelles il est en contact dans le paysage linguistique du Sénégal ? Et pour ce faire, nous avons recueilli un corpus de productions écrites d’apprenants à partir de copies de dissertation de la composition du premier semestre de l’année scolaire 2017-2018.


Auteur(s) : Ngari DIOUF
Pages : 49-89
Année de publication : 2019
Revue : Revue Electronique Internationale des Sciences du Langage
N° de volume : Numéro 2
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Ngari