Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Hybridisme dans la pratique du français au Bénin et au Sénégal: un procédé d'enrichissement lexical en situation de contact des langues

Le concept d’alternance codique a constitué l’un des fers de lance de la sociolinguistique de contact de langues. S’il est vrai qu’il a permis des progrès notamment en matière de connaissance des situations (socio)linguistiques caractéristiques de contact de langues et de productions langagières dans les pays coloniaux, il apparaît aussi qu’il n’est pas descriptif de toutes les dynamiques (socio)linguistiques observables dans ces milieux. La pratique du français au Bénin et au Sénégal, comme dans la plupart des pays francophones, laisse apprécier des alternances lexicales. L’alternance lexicale est un procédé d’enrichissement lexical en situation de contact de langues et s’opère au niveau lexical. Elle consiste en la création de nouveaux lexèmes dont la racine relève étymologiquement d’une langue nationale et l’affixe adjoint provient toujours du français. De ce fait, nous établissons une distinction avec ce que d’aucuns pourraient qualifier de néologie. La néologie est un procédé englobant et caractéristique de toutes formes de création d’unités lexicales méconnues par la langue normative. La néologie peut s'opérer sans qu'il n'y ait contact de langues, ce qui n'est pas le cas au niveau de l'alternance lexicale. Si les unités lexicales issues du procédé de néologie sont appelées des néologismes, les unités lexicales issues de l'alternance lexicale sont dites des hybrides.


Auteur(s) : Ngari DIOUF, Dame NDAO, Moufoutaou ADJERAN
Pages : 229-250
Année de publication : 2018
Revue : Multilinguales
N° de volume : Numéro 9
Type : Article
Mise en ligne par : DIOUF Ngari