Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« De la philologie à l’analyse du discours dans les études littéraires négro-africaines : Quelle articulation des sciences du langage et de la littérature ? »

Les deux principales conceptions de l’approche textuelle, à savoir l’approche structuraliste ou formaliste et l’histoire littéraire, au lieu de se compléter pour aborder le discours d’invention (cas particulier de la littérature) se sont historiquement opposées. Elles ont ainsi plongé dans des divergences disciplinaires les tenants de la critique historique, qui s’appuient sur l’extratextuel, et ceux qui soutiennent une approche plutôt basée sur l’intériorité textuelle. Au sein des sciences du langage elles-mêmes, les théoriciens ne s’entendent pas sur la part que chaque discipline doit apporter aux études littéraires, certains décriant les prétentions littéraires de la linguistique. Les raisons justifiant une telle opposition reposent essentiellement sur l’inexistence apparente, et défendue par beaucoup de littéraires ou de linguistes, de tout rapport entre la linguistique et la littérature, même si ce rapport a, certes, connu des moments de rupture ou d’affaiblissement, mais également des moments de renforcement notamment avec les apports de la philologie ou de la stylistique, entre autres. Cependant, la complexité de la littérature est telle qu’aucune des approches n’a pu permettre d’épuiser ses richessessémantiques, historiques et socioculturelles. Aujourd’hui, les études littéraires, qui se sont énormément bonifiées de la contribution décisive d’approches nouvelles telle que l’analyse du discours littéraire, ont permis, tout au moins, dans la sphère européenne, de dépasser cette opposition en vue d’une ouverture incluant d’autres disciplines pour aborder avec plus d’efficacité les textes. Par contre, dans ce sillage, l’exégèse de la littérature négro-africaine n’en est qu’à ses balbutiements. Ainsi, cette communication cherche à retracer l’évolution, de la philologie à l’analyse du discours, en vue d’étudier en perspective les conditions de possibilité d’une telle ouverture en milieu négro-africain, mais aussi d’une articulation des sciences du langage et de la littérature.


Auteur(s) : Fallou Mbow
Année de publication : 2019
Revue : Livre pilote du Laboratoire des Sciences du Langage Appliquées aux Discours d’Invention (SLADI),
Type : Article
Mise en ligne par : MBOW Fallou