Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

Quantifiers in Siin Seereer

Ce présent article est consacré à l’étude des quantificateurs du seereer Siin, qui est une langue ouest atlantique de la branche Niger- Congo. Les quantificateurs en seereer sont des déterminants qui sont un peu difficiles à étudier du fait que leurs sens dépendent de leur position dans la phrase, du contexte dans lequel ils sont employés, de l’intonation et même de l’intention de l’énonciateur. De même, ce sont des opérateurs qui peuvent être des mots simples ou des mots composés. Ainsi, des recherches ont été menées dans les centres de recherche et des interviews ont été organisées dans des villages sis dans le territoire du Siin. Cependant, les résultats auxquels nous avons aboutis nous ont permis de remarquer qu’il n’y a pas beaucoup de quantificateurs en seereer comme c’est le cas dans les autres langues comme l’anglais. Ce faisant, nous avons traité quelques-uns d’entre eux comme FOP, LENG, LENG-LENG, MAYU, U + REFNA et ONDIK. Pour FOP (« tout(e) » ou « tous (tes) », l’étude a montré que c’est un déterminant qui peut être employé aussi bien avec des noms dénombrables (singulier ou pluriel) qu’avec des noms indénombrables. En plus il est toujours placé après le nom qu’il détermine; que ce nom soit à la forme définie ou indéfinie. Quant au quantificateur LENG, il est souvent employé avec des noms dénombrables et indénombrables au singulier et a approximativement le sens de « aucun ». Ainsi, comme l’opérateur FOP, il est toujours placé après le nom qu’il détermine. Sa réduplication donne naissance à un autre quantificateur qui a un sens tout à fait différent de son sens; c’est le quantificateur LENG-LENG qui désigne une certaine quantité indéfinie « quelque ». Il est, contrairement à LENG, toujours employé avec des noms dénombrables au pluriel. MAYU, quant à lui, est un opérateur qui désigne une grande quantité (beaucoup) et il peut être employé avec des noms dénombrables (au pluriel) et indénombrables (au singulier). Et comme les autres quantificateurs en seereer, il est toujours placé après le nom qu’il détermine. Contrairement à ces opérateurs précités, le quantificateur U+REFNA (chaque) est un déterminant composé de trois morphèmes: « u »+ « ref »+ « na ». Il est toujours employé avec des noms définis, qu’ils soient au pluriel ou au singulier. Mais il va subir une alternance consonantique quand le nom est au pluriel: « ref » devient « ndef ». Quant à l’opérateur ONDIK, (un peu…) il est un peu différent des autres du point de vue syntactique car il peut être placé avant ou après le nom qu’il détermine.


Auteur(s) : Jean Christophe FAYE
Pages : 21-26
Année de publication : 2019
N° de volume : Volume 1 ISSUE 8, 2019
Type : Article
Mise en ligne par : FAYE Jean Christophe