Accueil > Résultats de la recherche > Suite de la publication

« Le Polar africain francophone ou le diagnostic de crises structurelles : L’Archer Bassari (1984) de Modibo Sounkalo Kéita et La Vie en spirale (1998) d’Abasse Ndione »,

Cet article discute de l’esthétique du roman policier en Afrique francophone qui se décline comme un discours de diagnostic des crises structurelles : sécheresse, pauvreté, famine, etc. S’appuyant sur L’archer bassari (1984) de Modibo Sounkalo Kéita et La vie en spirale (1998) d’Abasse Ndione, il propose de revenir sur la genèse du genre en Afrique qui coïncide avec la survenue d’une grave sécheresse et l’instauration de politiques d’ajustement structurel imposées par les institutions financières internationales. C’est ainsi que, profitant du bouleversement esthétique survenu dans le roman en Occident, au tournant des années cinquante, Modibo Sounkalo Kéita et Abasse Ndione recourent à un matériau classique d’écriture du polar qu’ils adaptent afin de mieux révéler les souffrances des populations africaines et dénoncer les tares de l’administration de l’après-indépendance, en particulier dans la gestion des crises.


Auteur(s) : Moussa SAGNA
Année de publication : 2016
Revue : Bulletin de L’Institut Fondamental d’Afrique noire Cheikh Anta Diop, Série B, Sciences humaines,
Type : Article
Mise en ligne par : SAGNA Moussa